MOROCCO DESERT CHALLENGE | 14-22 April 2018 | Extreme Rally-Raid

Le Morocco Desert Challenge: un grand rallye en pleine croissance

Il reste près de 6 mois avant le départ de la dixième édition du Morocco Desert Challenge (du 14 au 22 avril 2018), mais Gert Duson, le concepteur & directeur de course, va devoir bientôt clôturer les inscriptions. Avec 600 participants, 53 motos, 25 SSV, 60 voitures et 23 camions de course le rallye est quasi complet.

«Nous recevons des demandes de la part de pilotes d’usine de haut niveau suite à tous les échos positifs qu’ils ont entendus sur notre épreuve.» Désolé pour ces pilotes d’usine, mais Gert Duson refuse de les inscrire. « Quand nous avons créé le Libya Rally il y a dix ans, l’objectif était de faire un super rallye pour les meilleurs pilotes amateurs. Cela a commencé comme une aventure et cela doit le rester, même si le nom a changé pour devenir le Morocco Desert Challenge et que maintenant nous devenons tout doucement le deuxième plus grand rallye au monde. Je refuse de compromettre mes idéaux. Mais j’avoue que c’est le plus grand compliment que l’on puisse me faire: que des pilotes d’usine soient intéressés par notre épreuve parce qu’ils veulent prendre plaisir à rouler sur un rallye. Cela signifie que nous sommes sur la bonne voie. »

A l’heure où presque tous les rallyes sont sur le déclin, le Morocco Desert Challenge continue à grandir année après année. Ce n’est pas une coïncidence, nous dit Gert Duson. «Je suis étonné du nombre de plaintes que j’ai entendues de la part des participants d’autres rallyes et de leur variété: mauvaise nourriture, mauvais roadbooks, longues liaisons, parcours peu variés, organisateurs invisibles et couts énormes de participation. Alors que sur tous ces points, nous recevons les compliments de nos participants. Je pense que cela ne doit pas être si difficile? Si nous ne pouvons pas intervenir sur les conditions climatique il est possible d’agir quant à la bonne nourriture, les bivouacs, de bons roadbooks, peu ou pas de liaisons, des parcours attrayants et stimulants, des frais d’inscription appropriés et une implication personnelle de l’organisation vis-à-vis des participants.

Pour Gert Duson et son directeur sportif, Jean-Claude Kaket, la professionnalisation de l’événement n’exclut pas les valeurs fondamentales. Au contraire, même. Au cours des dernières années, des mesures importantes ont été prises, notamment en intégrant dans l’organisation des personnes parmi les plus expérimentées du monde du rallye-raid. Hans Bekx fait partie du comité de compétition et, Jean-Marie Lurquin (ex-navigateur de Schlesser & FIA Opener) va encore améliorer le contrôle des roadbooks et des waypoints pour les GPS UNIK d’ERTF. Une autre nouvelle: Charly Gotlib dirigera le centre de crise (2 hélicoptères, 12 médecins et ambulances 4×4) à partir de 2018 et ceci avec les responsables d’Iritrack. La sécurité d’abord, également sur le MDC.

« Pas question de faire moins bien que d’autre rallye, alors que nous avons été en mesure de conserver ce qui est important pour nous – et apparemment aussi pour les participants – l’aventure et le plaisir du rallye. C’est comme cela que je conçois la base des rallyes et je l’ai toujours voulu, je veux garder ces valeurs. Si cela signifie que je dois refuser les pilotes de rallye professionnels et les équipes d’usine, alors c’est le bon choix. », A déclaré Gert Duson.

Texte : Natascha Kayser, MPressProductions

 

  • Subscribe to our Mailing list